Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

vendredi 7 août 2009

L'Etrange affaire des corps sans vie (2006)

« Beh… ça pourrait bien être Martin Froissard… Rapport aux souliers j’veux dire. Parce que pour le reste… ». Nous somme en 1898, et le petit peuple de l’anonyme ville provinciale s’interroge : qui diable a bien pu massacrer pareillement un des leurs ? Une bête ? Un homme ? Les deux à la fois ? A moins que l’étrangleur de Londres n’ait franchi la Manche … Le commissaire en place, aussi subtil que ses godillots, écoute la rumeur, et coince assez vite un suspect, un pauvre bougre surnommé le Corbeau, surtout spécialisé dans l’ivresse sur la voie publique. Mais cette arrestation n’éclaire en rien les zones d’ombre de l’affaire, à fortiori quand d’autres cadavres sont découverts alors que le Corbeau est sous les verrous… Adam Vasseur, jeune étudiant en médecine entre alors en scène, et accepte de répondre au défi de l’envoyé parisien du Petit Journal : venir à bout du mystère, grâce aux bienfaits de la « science moderne » émergente. Et le jeune homme va aller de surprises en surprises…

Cette bande dessinée est tout simplement ma-gni-fi-que ! François Hautière réussit un premier tour de force : écrire une histoire à base de serial killer originale. Ensuite, en la parsemant de détails précieux, certains humoristiques (jusqu’aux noms des journaux « L’Echo du Fakir », ou « Le courrier qui part »), d’autres plus historiques (l’allusion aux débuts de la psychanalyse, la suspicion qu’elle a dû connaître en ces périodes de gestation), il la rend encore plus captivante, plus audacieuse. Et, cerise sur le gâteau, il a trouvé le dessinateur idéal pour cette entreprise ambitieuse : François David, qui avec son art consommé des trognes cassées, des barbes et cheveux en arabesque, son sens de la précision dans des scènes en ombres chinoises et un parti-pris délibéré pour le biscornu architectural (ah, il faut voir ses rues, ses maisons !) transporte littéralement son lecteur ailleurs. Cet album est paru depuis déjà quelques mois, mais votre libraire DOIT vous le procurer. Un autre «album de l’année».

L’Etrange affaire des corps sans vie
Scénario Régis Hautière et dessin David François
Paquet, 2006. – 160 p. coul. - 14

[Chronique parue dans l'Ours Polar n°40 - Décembre 2006]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire