Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

jeudi 18 novembre 2010

Le recul du fusil 1 - Les Chambres (2010)

Fin août 1936. Fernand Tormes quitte sa campagne provençale et ses chèvres pour aller étudier la médecine à Paris. Sa mère l'envoie auprès d'amis parisiens, les Lazary, et il est accueilli à la gare par leur fils André, son copain d'enfance. Mais en cette période troublée en Europe, Fernand retrouve un André acquis à la cause communiste et à l'Espagne républicaine... et brouillé avec son père, à la tête d'une entreprise familiale. Fernand s'installe néanmoins dans la chambre des Lazary, dans un immeuble où il fait vite la connaissance de Solange, jeune et belle femme, mariée à un égyptologue.
Fernand s'en éprend et réussit à approcher d'un peu plus près cette petite bourgeoisie parisienne. Il est pour eux une sorte de curiosité amusante... Pendant ce temps-là, le monde tourne et André se frotte aux fascistes parisiens. Les événements vont s'accélérer pour Fernand, à la croisée de plusieurs chemins...

Ce premier tome d'un trilogie annoncée est une formidable plongée dans le Paris de 1936, et Bordas signe là une histoire qui s'annonce passionnante. Son personnage de Fernand, débrouillard mais un peu dilettante, est emprunt d'une certaine naïveté romantique qui mène sa vie un peu malgré lui. Tombant amoureux de presque chaque femme qu'il rencontre, il ne semble pas avoir d'autre but dans la vie que de ne pas dormir tout seul et il n'a pas l'engagement politique d'André et de ses amis révolutionnaires. Mais le vent de l'Histoire, et une situation personnelle soudainement devenue critique, vont le pousser vers d'autres horizons et c'est bien ce qui fait tout l'intérêt du scénario : Bordas réussi à imbriquer le destin d'un anonyme dans la grande spirale des événements majeurs des années trente. Son Paris est d'ailleurs truffé de détails (enseignes des boutiques, affiches et banderoles politiques, véhicules...) apportant l'authenticité nécessaire à son scénario et renforce sa crédibilité. Graphiquement, Bordas appartient à cette branche « Sfaro-Blainiste » de la bande dessinée actuelle, qui semble faire de plus en plus école, et dont le style s'accorde parfaitement avec l'époque choisie.
« Le recul du fusil » est paru à la fin de l'été, mais n'hésitez pas à le demander à votre revendeur préféré : c'est franchement une des très bonnes surprises de cette année.

Le Recul du fusil
1 – Les Chambres
Scénario et dessin Jean-Sébastien Bordas
Soleil, 2010. 56 pages couleurs – Collection Quadrants / Boussole
11,50 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire