Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

mardi 13 avril 2010

Les Héros du peuple sont immortels : 5 intégrales polar chez Dupuis

Les vénérables éditions Dupuis font reparaître depuis février les fleurons de leur catalogue, en particulier des séries devenues, selon elles, des classiques du polar. Ces intégrales, sous étiquette « concentré d'aventures » et au petit format – 17 x 24 cm - reprennent 3 à 5 tomes selon les séries.
La fréquentation de ce blog vous l'aura certainement confirmé : le polar en cases, est, à l'instar du roman, un arbre aux multiples branches et ces séries intégralisées en illustrent assez bien les différents rameaux. Voyons cela de près.

Sillonnant dès 1982 les pages de Spirou à bord de son solex, JKJ Bloche, est le détective dans toute sa splendeur, chapeau mou et imper mastic en accessoires naturels. Les trois premières enquêtes marquent l'arrivée d'un jeune homme dynamique et sympathique, parfois naïf, toujours invenitf et courageux. Elles sont aussi l'occasion de présenter progressivement l'environnement de ce détective parisien, et les personnages périphériques qui l'accompagneront au cours d'une carrière qui dure encore. Ce volume est complété d'une courte histoire inédite « L'anniversaire », 4 planches parues dans le Spirou n°2516 du 1er juillet 1986. Une sucrerie tout à fait blochienne.
Un site entièrement consacré à ce personnage vaut un petit détour.


Le Ronin Kogaratsu erre lui sur les routes de l'Empire japonais du 17ème siècle et est arrivé dans Spirou en 1983. C'est à la fois une BD d'action et d'histoire qui se déroule sous nos yeux, nourrie de rencontres plus ou moins heureuses, de complots à déjouer, de défi à relever... avec le sens de l'honneur en fil rouge et en ligne de vie et de conduite pour ce personnage étonnant. Ce premier volume regroupe les tomes 1 à 4 de la série (il y a un numéro « 0 », paru entre le 3 et le 4) et contient un portfolio qui rend grâce au très grand talent de Michetz sur cette série atypique.


Atypique, Jessica Blandy l'est aussi. Pour cette série apparue en 1987 chez Novédi, l'éminent Jacques Baudou n'hésite pas à parler dans la préface à ce volume d'une « révolution Jessica Blandy », car les trois premiers albums de la série, réunis ici, détonnent fortement dans la bande dessinée policière de l'époque. Non pas tellement à cause de son érotisme […], mais surtout par la violence et la noirceur des intrigues ».
C'est donc bien de la branche noire et poisseuse de l'arbre polar dont il est question avec cette série, une des premières à plonger ses lecteurs au coeur d'un rêve américain tournant au cauchemar. Un personnage marquant du genre, le premier du duo Dufaux / Renaud, est né à la fin de ces années 80, et là, le rôle de l'édition en intégrale relève aussi de la démarche patrimoniale. Ce choix éditorial est on ne peut plus justifié.

On peut s'étonner de retrouver, dans cette première salve d'intégrale, Le Choucas de Lax, dont j'ai déjà pu vous chanter les louanges (au cas où vous n'auriez pas lu ma chronique débordante d'enthousiasme, c'est ici). N'y-a-t-il pas eu, justement, une première intégrale il y a peu ? Certes, elle était en noir et blanc, mais quand même... Mais, à bien y réfléchir, ce retour sur le devant de la scène du Choucas est tout à fait justifié lui aussi. : voici l''un des personnages les plus originaux de la famille des détectives – et l'un des plus drôles. Et il me semble qu'il demeure assez peu connu du public. Ce premier tome, agrémenté lui d'une interview de Lax, est l'occasion d'une séance de rattrapage. Une visite du côté des deux sites entièrement dédié à cette série et à son épigone « Les tribulations du Choucas », s'impose aussi, d'autant que ces sites reflètent bien l'esprit qui règne sur Le Choucas.

Et pour finir, voici un... western, Ethan Ringler. Quand je vous disais que les branches de l'arbre, etc... L'intégrale permet ici de lire, eh bien, l'intégralité de la série, puisque sont présents dans ce volume les cinq tomes retraçant l'histoire de Tecumska, alias Ethan Ringler, agent fédéral débarquant dans un New York d'après Guerre de Sécession, à la fois sur la piste du Mal... et sur celle de ses origines indiennes. Il semblerait – à la lecture de la préface de Filippi dans le tome 5 paru en 2009- que cette série s'arrête après ce qui pourrait être un premier cycle. C'est dommage, car la lecture en continu de cette aventure d'un homme tiraillé entre deux destins, dessinée par un Mezzomo parfaitement maître de son trait, est plus qu'intéressante et le scénario imaginé par Filippi, riche et complexe, se démarque de nombre de western. N'hésitez donc pas à donner une seconde chance à Ethan Ringler...

Jerôme K. Jérôme Bloche (1-3)
contient : L'Ombre qui tue – Les Etres de papier – A la vie, à la mort !
Scénario de Le Tendre et Makyo, dessin de Dodier
160 p. couleurs – 18 €

Kogaratsu (1-4)
contient : Le Mon au Lotus de sang - Le Trésor des Etas
- Le Printemps écartelé - Le Dos du tigre

Scénario de Bosse et dessin de Michetz
200 p. couleurs - 22 €

Jessica Blandy (1-3)
contient : Souviens toi d'Enola Gay – La Maison du Dr Zack – Le Diable à l'aube
Scénario Renaud et dessin Dufaux
160 p. couleurs – 18 €

Le Choucas (1-3)
contient : Le Choucas rapplique – Le Choucas s'inscruste – Le Choucas enfonce le clou
Scénario et dessin Lax
160 p. couleurs – 18 €

Ethan Ringler
Contient : Tecumska – Les Hommes-Brumes – Quand viennent les ombres – L'Homme qui est mort deux fois – Terres d'origine
Scénario Filippi et dessin Mezzomo
264 p. couleurs – 27 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire