Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

vendredi 13 mai 2011

[Plop plop] - Tontonlogie flingueuse de A à Z

En 61 entrées, de « Audiard » à « Volfoni (Achille et Salvatore) », un quizz dont le degré de difficulté des questions s'échelonne de « Pour l'amateur de base » à « Pour les apôtres du culte », et pour finir, une présentation de 8 autres films nettement moins célèbres mais tous dialogués par Audiard, voici un bouquin extrêmement sympathique sur un film qu'on ne présente plus. Grâce à lui, vous saurez désormais qui était initialement prévu à la place de Ventura pour le rôle de Fernand, ou qui a déclaré « J'ai tourné dans tellement de navets qu'on pourrait cultiver un jardin » (je vous laisse deviner) ou encore quel était le titre imaginé un temps par Audiard et Lautner. Par exemple. Evidemment, tous les acteurs principaux sont au générique, avec des notices proportionnelles à leur importance dans le film, et évidemment, les plus emblématiques sont croqués par Géga, dont le talent de caricaturiste fait merveille. Mais la plus grande réussite de ce livre est d'avoir, comme l'explique en s'excusant presque Stéphane Germain dans son introduction, pris le parti de dessiner les Flingueurs « comme si des scènes coupées au montage avaient miraculeusement refait surface ». Et ça marche ! Les dialogues sont tellement réussis qu'on dirait des vrais, et qu'on se demande comment on a pu les oublier... Mais un bon dessin vaut mieux que, etc... alors, voyez plutôt :
Ce dico, d'un vrai amoureux du film – et aussi spécialiste du cinéma d'Audiard – est à offrir à tous les fans des Tontons Flingueurs, qui replongeront avec délice dans les aventures du gugusse de Montauban.

Dans le même registre, ou pas loin, un très bel album de fausses affiches des films de Lautner, réalisées par 24 dessinateurs parmi lesquels Boucq, Gibrat, Cromwell, Cuzor, Coutelis... est sorti au Lombard en 2007. Je ne résiste pas à vous reproduire ici celle de Maëster pour les Tontons Flingueurs, elle aussi dans le style caricatural. Dans ce « Lautner s'affiche », chacun des 24 films est présenté avec une courte fiche technique, accompagnée d'un long texte de commentaires de Philippe Chanoinat, dont on peut simplement regretter une certaine constance dans le dézingage des « clapoteurs de bouche » (c'est à dire : les intellos et/ou les médias qui n'ont pas compris le génie lautnérien)... On a l'impression que tous les films présentés sont des chefs d'oeuvre, ce qui laisse parfois perplexe. Mais il ne faut pas bouder le plaisir des images : les affiches réalisées sont (presque) toutes réussies, et les trois ou quatre autre dessins qui les accompagnent réussissent à créer une ambiance assez proche de celle des films illustrés.

Voilà. Le festival de Cannes vient d'ouvrir. C'est le moment d'aller s'en jeter un à la mémoire de Raoul...

Le Dico des Tontons Flingueurs
Textes Stéphane Germain ; illustrations et bulles Géga et Stéphane Germain
Desinge & Hugo & Cie, 2011 - 87 pages couleur - 12,95 €

Lautner s'affiche
Textes Philippe Chanoinat et dessins... de 24 dessinateurs.
Lombard, 2007 – 54 pages couleurs – 13,95 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire