Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

lundi 9 juillet 2012

[Chronique] - Seuls 7 : Les Terres Basses

Toujours prisonniers de Fortville, Dodji, Leila et leur petite troupe cherche à fuir le centre de la dangereuse «zone rouge », mais aussi à échapper à la bande de Saul, qui continue à les harceler. Dans leur fuite, leur bus tombe sur une muraille infranchissable, barrant définitivement la route. Une barrière terrestre qui n'était pas là quelques heures auparavant... Tous comprennent alors que la zone rouge est en train de s'enfoncer et qu'il va leur falloir escalader très vite ce mur impressionnant, pour ne pas tomber dans les mains de la foule d'enfants inexplicablement zombifiés de la zone... Evidemment Saul et ses fidèles sont eux aussi prisonniers et il va falloir que tous s'unissent pour s'extirper des Terres Basses, qui continuent de s'enfoncer...

Bon. Vous ne saisissez pas tout malgré cette limpide mise en bouche ? C'est que vous n'avez pas lu les épisodes précédents, en particulier « La Quatrième dimension et demie » dont ce 7ème tome de « Seuls » est la suite directe. Je vous invite donc à tout reprendre depuis le début, car cette série extrêmement originale réussit à maintenir un suspense de haut niveau. Si vous avez lu les 6 tomes précédents, sachez que celui-ci franchit un pas supplémentaire dans le genre fantastique et vire presque au récit de terreur. On peut même s'amuser au petit jeu des références cinématographiques, la couverture elle-même ayant un petit côté « La Nuit des morts vivants » avec ses mains cherchant à attirer à elles le héros terrorisé. Et au fil des pages, le « Fog » de John Carpenter n'est pas très loin.
Tout cela s'inscrit en fait dans la ligne de la série de Fabien Vehlmann et Bruno Gazotti, qui d'une intrigue « policière » au départ - pourquoi les enfants sont-ils seuls ? Quelle est la raison de la désertion de la ville par les adultes ? – ont dirigé leur oeuvre vers d'autres rives au regard des révélations de la fin du premier cycle. « Seuls » ne perd par ailleurs pas ce qui fait aussi sa grande qualité : les relations entre enfants, leurs réactions fasse aux dangers, à l'inconnu, la solidarité et l'imagination dont ils doivent faire preuve dans un monde sans adulte.
Bref, un excellent thriller fantastique dont vous pouvez voir la bande annonce sur le site de la série. Et pendant que j'y suis, pour le blog de Vehlmann, c'est par là.

Seuls, tome 7 – Les Terres Basses
Scénario Fabien Velhmann et dessin Bruno Gazzotti.
Dupuis, 2012 – 56 pages couleurs – 10,60 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire