Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

lundi 14 juillet 2014

[Bang !] - Rouge comme la neige, un western de Christian de Metter

Colorado, hiver 1896. Occupé à dessiner, le jeune Sean aperçoit au loin, par la fenêtre, un cavalier qui se dirige vers la modeste maison familiale. Il sort prévenir sa mère, dont la réaction est immédiate : " Va chercher le fusil ". Et elle attend. L'homme à cheval se présente comme un ancien ami de son mari, tué à la bataille de Wounded Knee. Mais ce n'est pas pour évoquer les souvenirs du mort que le cavalier est là : il vient annoncer à la veuve McKinley qu'on a arrêté un homme à Ouray, la ville la plus proche, un homme qui venait d'enlever un enfant... Voilà qui replonge Jody MacKinley dans un passé encore plus douloureux : sa fille Abby a disparu six ans auparavant, et Jody n'a jamais perdu espoir de la retrouver. Elle décide de se rendre au procès à Ouray, avec son fils Sean, la tête pleine pleine d'espoir et de craintes. Là-bas, la rencontre avec Buck McFly est un véritable choc, et elle le fait évader pour qu'il la guide vers Abby, encore vivante selon lui ...

De ce point de départ, Christian de Metter tire un western en forme de quête désespérée, et dresse au passage un magnifique portrait de femme. Le périple de Jody MacKinley va se révéler parsemé d'embûches, au cours duquel la violence - psychologique - du passé va égaler l'âpreté physique du voyage vers sa fille disparue. Les révélations de McFly vont être aussi douloureuses que la traque à travers la montagne enneigée dont le trio de fugitifs est la cible. De Metter maintient un constant point d'équilibre entre ces deux aspects de son scénario, et laisse volontiers des zones d'ombre au passé de Jody, dont il garde la révélation pour les dernières pages. Cette construction impeccable est au service du talent d'un grand dessinateur, toujours aussi doué pour restituer les émotions sur les visages, et qui a pour cet album choisi une bichromie sépia. Teintée de rouge aux moments cruciaux, bien entendu... On ne peut s'empêcher, à la lecture de "Rouge comme la neige", de penser au dernier film de - et avec - Tommy Lee Jones, "Homesman" : dans les deux cas, il s'agit d'un voyage où un homme guide une femme dans un monde hostile. Et où la femme a une confiance toute relative en son compagnon de route. "Homesman" est une grande réussite. "Rouge comme la neige" est une bande dessinée à ranger dans la même catégorie.

En prime : la bande annonce sur Casterman.com


Rouge comme la neige ***
Scénario  et dessins Christian de Metter
Casterman, 2014 - 110 pages couleurs - 18 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire