Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

dimanche 31 août 2014

[Coup double d'Ozanam] - Succombe qui doit / Burn out (KSTR - Casterman)

Une bande de 4 braqueurs qui débarquent une nuit dans une casse auto tenue par un black solitaire, un dénommé José Machado. Les casseurs sont aux abois - visiblement quelque chose a foiré - et l'un d'eux est blessé. Ils doivent absolument trouver le moyen de filer le fric du braquage à leur patron, un dénommé "La Vilette". Mais dans leur énervement et leur panique, le ton monte dans le groupe et les embrouilles ne tardent pas entre les petites frappes. Cela ne va pas vraiment s'arranger quand ils décident de prendre en otage José - le patron de la casse auto, vous suivez ? - sans savoir que par le passé il fut un boxeur de renom, et qu'il ne faut pas trop le chatouiller... ni remuer trop le passé. Bref, tout va dégénérer et partir en cacahuète.

Voici un album très spectaculaire, avec un dessin vraiment original de Rica, qui excelle à faire des trognes expressives à ses personnages. Tout le début est particulièrement réussi, lorsque les braqueurs arrivent avec des masques d'animaux grimaçant, on ne sait plus trop si on n'est pas en train de lire une sorte de "Planète des singes" gore. Mais non c'est bien du polar, écrit par Antoine Ozanam (auteur de l'excellent "We are the night"), un huis-clos dans des décors apocalyptiques, avec des personnages presque tous aussi pourris les uns que les autres. Dans le dessin comme dans l'ambiance, pesante, cette BD est à rapprocher des  albums de Mezzo et Pirus (le trait de Rica y fait immédiatement penser), en particulier de "Deux tueurs". Une BD choc, et à la fin cruelle, pour ne rien gâcher.

Le même Ozanam a également fait paraître un autre polar,  nettement plus poisseux,   "Burn out", dessiné cette fois par Mikkel Sommer, toujours au sein du label KSTR (ou pas... car ce n'est nulle part sur l'album, mais uniquement sur le site de Casterman..)  Une histoire qui se déroule cette fois aux Etats-Unis. La trame, la voici, telle que décrite par l'éditeur hinself  :

" Reno, Nevada. Il fait une chaleur infernale, mais Ethan Karoshi n’y prend pas trop garde, puisque tout ou presque va pour le mieux dans son existence de quarantenaire épanoui : son boulot de flic reconnu par sa hiérarchie, ses parties de pêche assidues pratiquées avec passion, son foyer heureux avec sa femme Julie, ses amours clandestines bien réglées avec la rousse et volcanique Debra… Cette belle mécanique, pourtant, va brusquement se dérégler. On découvre sa maitresse étranglée avec du fil de pêche. Puis le cadavre d’un autre amant régulier de la jeune femme, assassiné lui aussi. Un mauvais pressentiment taraude Ethan. Tout se passe comme si un piège se mettait lentement en place, dont il était la proie désignée...."

Voilà le topo. Et c'est une lente descente aux enfers pour le flic... et un autre très bon album, par un scénariste qui commence vraiment à laisser son empreinte dans le genre. En tous cas, deux albums que vous apprécierez si vous êtes amateurs d'intrigues utilisant parfaitement dans les codes du polar.

Succombe qui doit ****
Scénario de Ozanam et dessin de Rica
KSTR, 2014 - 158 pages couleurs - 16 €

Burn out ***
Scénario de Ozanam et dessin de Sommer
Casterman, 2014 - 94  pages couleurs - 18 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire