Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

mercredi 30 novembre 2011

[Chronique] - Le Maître de Benson Gate, cycle 2

Boston, avril 1917. Un mystérieux individu interrompt le repas familial de la richissime famille Benson, qui a fait fortune grâce à ses puits de pétrole. L'homme se dit porteur d'un message de Calder, l'aîné de la famille, à destination de son frère Richard, désormais héritier d'un empire financier en pleine ascension. Stupeur autour de la table : Calder est tenu pour mort depuis l'explosion de son bateau, trois ans auparavant, dans le port mexicain de Tampico. Le messager inattendu va alors entamer un long récit en tête à tête avec Richard Benson, et raconter tout ce qu'il sait de l'imprévisible et impétueux Calder Benson, apparemment bien en vie...
Cette série d'aventure a tout de la saga familiale à la Dallas, avec ses coups tordus, ses rebondissements, et cette ivresse du pouvoir qui s'empare de tous ceux qui se veulent se rendre maître du pétrole. Nury, en la plaçant dans les années 1910, lui donne un aspect historique qui renforce encore son attrait. Après avoir établi les rapports de force familiaux des Benson, en pleine ruée vers l'or noir, dans les deux premiers albums, le scénariste revisite dans ce deuxième cycle (« Calder ») les rapports Etats-Unis / Mexique, et fait entrer les rebelles de Pancho Villa dans la danse. A côté de cela, il continue à affiner le caractère de ses personnages, certains se révélant plus sombres que prévus. Et en choisissant de raconter son histoire par la voix de Taylor, le chauffeur garde du corps de Richard Benson, il laisse un peu de répit au lecteur, Taylor gardant une certaine distance par rapport à tout ce qui se passe autour de lui. Mais il y a fort à parier que ce personnage prenne un rôle-clé dans la suite de la saga. Garreta dessine cette série avec un trait réaliste et est aussi à l'aise avec un port en flammes ou une marche harassante dans la jungle qu'avec de paisibles scènes de bonheur familial. Et ses couvertures sont magnifiques...

Le Maître de Benson Gate – Cycle 2 : Calder
Tome 3 – Le Sang Noir
Tome 4 – Quintana Roo

Scénario Fabien Nury , dessin Renaud Garreta
et couleur Jean-François Chagnaud
Dargaud - 54 pages couleur - 13,95 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire