Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

samedi 24 août 2013

[Chronique] - Miss Octobre (Desberg et Queirex) - Le Lombard

Los Angeles, 1961. Un tueur en série commence à semer la terreur à la CIté des Anges, surtout parmi la les jeunes et jolies filles de la ville : l'assassin a décidé de faire des victimes des playmates qu'il photographie post-mortem, dans des poses que ne renierait pas Playboy. Il commence par miss Janvier, et il en est en ce moment à miss Mars, et semble bien parti pour réaliser un calendrier complet tant la police, en la personne du lieutenant Clegg Jordan, patauge. Ce flic d'élite n'arrive pas à retrouver son flair habituel sur cette affaire, ce qui arrange bien son collègue Ariel Samson, qui se verrait bien dans la peau du héros qui met sous les verrous l'assassin. Dans le même temps, Viktor, une jeune femme blonde, fille d'un des familles les plus fortunées de la ville, se remet d'une agression qui l'a laissée en partie amnésique et sourde, et mène sa propre enquête sur celui qui a bien failli la tuer. Elle a reçu de mystérieuses lettres lui laissant entendre que leur rédacteur sait qui est son agresseur... Aidée par Juanita Jones, une détective privée, elle n'hésite pas à prendre des risques pour tendre un piège à ce mystérieux corbeau qui lui réclame 100 000 dollars en échange de la vérité....

Stephen Desberg et Alain Queirex, duo formé pour la série "IRS - All watchers", signe avec "Miss Octobre" un intéressant thriller en trois parties, dans la lignée des scénario "américains" de Desberg. Son histoire, racontée par la double voix d'une jeune héroïne sourde, au passé dissimulé par sa famille, et d'un flic renommé mais rongé par le doute jusqu'au sein de son couple, est assez originale. On suit les péripéties de l'enquête officielle et celles de Viktor avec intérêt, d'autant que l'identité du tueur - évidemment clou du spectacle dans ce genre de BD, reste soigneusement dissimulée par les auteurs. Queirex parvient à dévoiler par bribes le physique du tueur, sans jamais que le lecteur devine lequel des nombreux personnages déjà croisés il pourrait bien s'agir (car on l'a forcément déjà vu...). Son Los Angeles façon sixties est également une réussite - décors, voitures, atmosphère - et ... ses femmes sont belles (le contraire eut été dommage). Ce dessinateur, au trait réaliste, est dans la lignée des Vance / Francq / Bourgne, devenus au fil des albums des références dans ce genre encombré qu'est maintenant le thriller ,en cases ou pas. Cette série, au final assez élégante, nonobstant son côté sanguinolent (les mises en scène façon Miss sont assez explicites), se lit avec plaisir et sa conclusion prochaine attendue avec un intérêt certain.

Miss Octobre
Tome 1 - Playmates, 1961 (2012)
Tome 2 : La morte du mois (2013)
Scénario Stephen Desberg et dessin Alain Queireix
Le Lombard - 48 pages couleurs - Collection Troisième Vague

Aucun commentaire:

Publier un commentaire