Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

samedi 27 septembre 2014

[Hot Rails to Hell] - Le Prix SNCF du Polar BD 2015 est lancé

Et c'est parti pour la quatrième édition du Prix SNCF du Polar BD, lancé en même temps que son illustre aîné - la catégorie Romans - et son frère jumeau - la catégorie court-métrages.
Bon, cette sélection 2015, je ne vous cacherai pas que je la trouve de très bonne tenue, puisque j'y ai participé avec mes cinq acolytes du "comité d'experts BD", comme on nous appelle affectueusement dans les milieux autorisés. Je salue donc ici comme il se doit Laurence Le Saux, Eric Libiot, Christian Marmonnier, Dominique Poncet et Clémentine Thiébault pour leurs lectures avisées qui ont abouti à cette liste de cinq titres qui ont tous de quoi séduire l'amateur du genre. Et même le surprendre, car cette année encore, il y a une vraie diversité, dans les choix graphiques comme dans les histoires racontées. Par ordre d'entrée - alphabétique - en scène, place donc à :

  Une affaire de caractères, de François Ayrolles (Delcourt) : Quand Queneau rencontre Simenon ! Un exercice de style que n'aurait pas renié l'Oulipo, drôle, inventif et jubilatoire. Une enquête loufoque et ludique, entre pastiche de polar traditionnel et hommage à la langue et la littérature française.

L'Astragale d'Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg, d'après Albertine Sarrazin (Sarbacane) : Une très belle adaptation du célèbre roman d'Albertine Sarrazin. Un récit au souffle intense, sous un trait noir et blanc renversant. Un album au long cours, dense, sensible et sensuel, pour une histoire tragique et touchante.

Docteur Radar, de Noël Simsolo et Frédéric Bézian (Glénat) : Dans un style proche de l'expressionnisme, inquiétant et dynamique à la fois, une plongée au coeur du mal. Un véritable hommage au roman feuilleton des années 20, avec un "méchant" insaisissable et impitoyable : l'angoisse et le frisson planent sur cet album !

Quatre couleurs, de Blaise Guinin (Vraoum) : Quatre jeunes femmes, quatre couleurs et un crayon bille pour raconter leur histoire : une approche graphique vraiment originale. Et un jeune homme cynique et odieux dans le rôle du narrateur, qui finit par faire froid dans le dos.

et Rouge Karma de Eddy Simon et Pierre-Henry Gomont : Une quête haletante et dépaysante, dans des décors nimbés d'une brume mystérieuse et chaleureuse à la fois. Une invitation à un voyage plein de péripéties, en compagnie d'un duo de personnages à l'humanité à fleur de peau.

Si vous voulez en savoir plus sur chacun de ces albums, un petit clic sur les titres et hop ! vous tombez sur ma chronique (ou très bientôt pour Docteur Radar et l'Astragale)
Et pour tout savoir sur le prix SNCF du polar, les événements qui y sont liés, les modalités de vote, etc... un seul endroit à visiter : le site consacré au prix.
Et en prime je ne résiste pas à vous mettre ici le lien vers la bande annonce pour la catégorie BD.

Rendez-vous en mai 2015 pour le verdict !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire