Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

jeudi 4 mai 2017

[Futur sombre] - Judge Dredd - Democratie, par Wagner et MacNeil (Délirium)

Quoi ? Huit ans de Bédépolar et zéro chronique de Judge Dredd ??? Décidément, ce pays va à vau-l'eau... Alors, vite, avant que les Juges de Mega-City One ne me tombent dessus, je brique leur plaque, cire leurs pompes et passe un petit coup de polish sur leurs monstrueux deux-roues, et vous dit illico tout le bien que je pense du tout dernier recueil publié par les dynamiques éditions Délirium : "Démocratie". Et j'ai intérêt parce que, dans les trois histoires qui composent recueil les Juges sont plutôt du côté obscur de la Loi : ils ont la matraque chatouilleuse, et vous explosent la tête pour un oui ou pour un non. Voire pour un "Heu ???..."

"America" met en scène une jeune femme idéaliste - America, donc, de son prénom - engagée aux côtés des Démocrates, qui luttent contre le pouvoir de plus en plus totalitaire des Juges. Ses parents sont venus en Amérique pour la Liberté... et celle-ci n'existe plus. Dans son combat, elle va recroiser la route de son ami d'enfance, Benny Beeny, devenu chanteur à succès, de gentilles guimauves. Son coeur bat toujours aussi fort pour elle, alors, que ne ferait-on pas pour son amour de jeunesse ?

Ce long récit (plus de 60 pages), paru en 1990-91, est une magnifique et tragique histoire d'amour, avec en toile de fond une société ultra-sécuritaire, et qui se clôt sur une page assez glaçante...

"Terror" (2004) n'incite guère plus à l'optimisme : Zomba Smtih, prof en sciences politiques, se retrouve par hasard, dans un bar, au coeur d'un attentat fomenté par Guerre Totale, un groupuscule de "Dems" (les Démocrates, encore cette sale engeance), et en réchappe de justesse : elle a été sauvée par un homme présent sur place qui lui fait quitter les lieux in extremis. Un homme qui savait forcément que quelque chose se tramait... Interrogée par les Juges, elle réussit - à moitié - à les convaincre qu'elle n'y est pour rien, mais "Gil", son jeune sauveur, tombé amoureux d'elle, la recontacte et lui explique tout ce qu'il sait de cet acte terroriste dans lequel en effet il est impliqué. Il veut tout laisser tomber pour elle, mais les Juges les surveillent de près tous les deux sans qu'ils n'en sachent rien. Comment tout cela va-t-il finir ? Mal...

Cette fois, dans ce récit, tout aussi long que le précédent (et paru en 2004) l'intrusion du Pouvoir dans le quotidien des citoyens est encore plus forte, et va jusqu'à la violation de leurs corps mêmes... au nom de la lutte contre le terrorisme. Et le peuple vit dans une peur constante et croissante. Tiens donc...

Et quand une citoyenne essaye de dénoncer ce qu'elle découvre, comme dans le troisième et ultime récit "Mega City Confidential" (2014), le prix à payer est incommensurable.

 



Ces trois histoires d'une noirceur totale sont signées John Wagner, créateur de Dredd himself, et superbement mises en images par Colin MacNeil. Son dessin - "magistrales illustrations peintes" dixit sa courte bio de fin de volume - parfois proche du pastel, aide grandement à avaler les pilules amères du scénario. C'est d'ailleurs une étrange sensation d'avoir sous les yeux des images presque douces pour une ville infligeant une telle violence à ses citoyens. C'est comme si un lent poison s'était mis à courir dans les veines de chacun, anesthésiant tout idée de révolte.

Comme souvent dans Judge Dredd - qui d'ailleurs ne fait souvent que passer dans ces trois histoires - le lecteur et la lectrice sont emmenés sur des terrains glissants, dérangeants, où chacun doit sans cesse se poser la question de qui est bon pour lui, pour elle, et pour les autres. Sur les choix qu'il a à faire dans un monde qui lui déplaît de plus en plus et dont la principale question se résumerait : je me résigne ou je résiste ? Cela ne vous rappelle rien ? Lisez "Démocratie" !

Judge Dredd - Démocratie ****
Scénario John Wagner et dessin Colin MacNeil
Traduction de Philippe Touboul
Delirium, 2017 - 164 pages couleur 25 €
Sortie avril 2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire