Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

dimanche 23 novembre 2014

[Steve is back. En bleu] - McQueen : Trois petits singes (Van der Zuiden)

Détective privé, cela n'use pas que la carcasse et les muscles de ceux qui exercent cette profession de dur à cuire : ils doivent également prendre garde à ne pas y laisser leur santé mentale, si l'affaire sur laquelle ils sont leur torture trop l'esprit.
Et c'est bien ce qui arrive à Mc Queen, privé à New York, pris dans le double feu d'une enquête qui vient de laisser sur le carreau son meilleur ami et associé, et dans les souvenirs douloureux d'un passé qui lui a coûté sa place dans la police... Et voici le privé obligé de suivre une analyse, menée par une accorte et pulpeuse psychanalyste, à qui il raconte par le menu les multiples rebondissements de cette affaire qui le tourmente. Tout tourne autour de la disparition d'une jeune fille, nièce d'un antiquaire, "enlevée" - en même temps qu'une statuette à 25 000 dollars - par le secrétaire du marchand d'art...

EmilioVan der Zuiden, a imaginé, sur cette base, une très réjouissante histoire estampillée dès la couverture "A new hard boiled mystery". Si tous les ingrédients de l'hommage aux récits de privé à la Dashiell Hammett sont bien là, et mixés avec bonheur, c'est surtout par son traitement graphique que ce premier tome de "Mc Queen" fait mouche : le héros à la face simiesque et... bleue, dénote dans la galerie de personnages. Est-ce un homme ? Un animal ? Il se pose lui-même la question... Il se dégage en tous cas de ce privé-là, une énergie, une vitalité, à la base même du dynamisme du récit. Vitalité accentuée par une mise en page inventive, parfois audacieuse, qui fait passer cet album dans la catégorie des découvertes intéressantes, alors qu'il aurait pu tomber dans la pile "un polar-de-plus-accumulant-les-clichés". Bon, d'accord, on n'échappe pas à une galerie de pin-ups impressionnante (même la psychanalyste a oublié d'être moche... mais qui a dit que les psychanalystes devaient être moches ? Bon, bref, vous voyez l'idée), et à des méchants tout ce qu'il y a de plus classiques, mais tout ce petit monde se croise avec un naturel très convaincant. Et est dessiné avec une certaine élégance par Van der Zuiden. Une belle surprise de cette fin d'année, donc.

Mc Queen, 1/2 - Trois petits singes ***
Texte et dessins Emilio Van der Zuiden
Paquet, 2014 - 48 pages couleurs - 13,50 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire