Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

dimanche 2 novembre 2014

[See you soon !] - Ann Bonny : une femme de goût quitte Ankama

 Ann Bonny, alias Audrey Bonnemaison, et réciproquement, vient juste de quitter Ankama. Je l'avais rencontrée à Angoulême, pour un petit échange sur la collection "Hostile Holster", où elle a fait feu de tous bois et publié des albums vraiment marquants. Et permis la réunion d'un duo de choc El Diablo / Cha, qui fait des merveilles.

 
 Bédépolar - Peux tu, pour commencer, nous rappeler comment et quand a été créé le label Hostile Holster, avec quel esprit ?
Ann Bonny - C'est un label que je n'ai pas créé, mais récupéré en 2011. A cette époque avait déjà été publié par exemple"We are the night", d'Ozanan. Je suis arrivée avec une casquette "BD et polar", suite à mes expériences précédentes dans l'édition (j'ai par exemple publié un petit ouvrage sur le polar, au Cavalier Bleu, signé avec mon prof de fac, Daniel Fondanèche, et ensuite j'ai monté une petite agence d'illustrateurs), et j'ai eu l'envie de faire venir des romanciers chez Ankama. L'idée étant de trouver des bonnes histoires. En attendant que les projets se concrétisent, notamment le Maori de Caryl Férey et Giuseppe Camuncoli, j'ai procédé à des achats de droits

Un peu tous azimuts, car la collection donne une impression d'éclectisme
C'est vrai que graphiquement, c'est très éclaté, un peu à l'inverse d'un de nos autres labels, "619", où là pour le coup, on a une vraie cohérence graphique, plus dans je genre SF-polar d'ailleurs. Pour Hostile Holster, j'avais envie de faire un peu le contraire, avoir plutôt une ligne sur le crime, au niveau scénario, mais où graphiquement je ne serai pas limitée dans mes choix. J'aime des choses très différentes, dans ce cadre "crime". Ce qui a donné des choses très différentes comme "Gyakushu", qui collait à mon avis très bien à ce que fait Ankama, mais aussi, un comics comme "Le tueur de la green River", en achats de droits, puis ont suivies des productions qu'on a lancées comme "Pizza Road Trip" , "Maori". "Sin Titulo" de Cameron Stewart, est aussi un titre que j'ai acheté, mais là, je connaissais l'auteur depuis très très longtemps, on discutait pas mal pendant le travail sur Sin Titulo, il était assez logique que je devienne son éditrice française.

En 2014, la nouveauté phare est ce titre signé Caryl Férey, Maori, qui reprend les personnages de Zulu et Utu , avec Giuseppe Camuncoli. Comment a été accueilli cet album ?

Bien, car les fans de Caryl ont bien reconnu sa patte, et avec Camuncolli, cela a bien fonctionné. Nous avons été obligé de faire cet album dans un délai très très court du fait de l'emploi du temps du dessinateur, mais cela ne les empêche pas d'avoir un autre projet, peut-être plus noir, moins policier. Sinon, en matière de projet, nous avons l'adaptation de Puzzle, le roman de Franck Thilliez, avec un auteur "maison" qui travaille notamment sur Dofus, Mig, et qui fait par ailleurs du polar chez un autres éditeur. Et sur ce projet, on est en train de vraiment s'amuser, tant la trame de "Puzzle" est, graphiquement, une matière incroyable. C'est un vrai thriller, où on ne sait ^plus vraiment, un peu comme dans Sin Titulo, où est la réalité... Nous avons prévu de sortir l'histoire en 2 tomes, un cette année, en octobre et l'autre au premier trimestre 2015. Nous souhaitons une parution rapprochée des deux tomes, comme nous le faisons pour Maori.

Pour 2014, as-tu d'autres projets ?
Oui. A mon arrivée, j'ai publié "Mafia tabloids", avec Lelio Bonnacorso, au dessin, et là, je l'ai présenté à un romancier qui s'appelle Loulou Dedola, qui a écrit un récit très autobiographique, qui raconte l'histoire d'un gars qui tombe amoureux d'une magnifique africaine, et qui, par amour, va progressivement tomber dans les réseaux de la mafia nigérienne...Une BD cette fois toute en couleurs, contrairement à "Mafia Tabloids", qui était elle tout en marron [Note : cet album est sorti en mai dernier sous le titre "419, African mafia"]

Quels ont été à ce jour, les succès d'Hostile Holster ?

"Le tueur de la Green River" a bien marché. "Pizza Road Trip" également, peut-être aussi porté par sa présence dans différentes sélections. Mais il y a eu également beaucoup de bouche à oreille, et pour El Diablo, créateur des Lascars, cela a été, je pense, le moyen de se rapprocher d'un autre univers, qui est celui aussi des "Monkey business", qu'il a fait pour le label "619" d'Ankama, un univers de bande de copains, de losers... Donc Pizza a bien fonctionné aussi pour cela, parce qu'El Diablo s'est senti à l'aise avec ces univers. Et on porte aussi beaucoup le Caryl Férey. 

Hostile Holster, c'est combien de titres par an : 4 à 6 ?
Oui , c'est cela, cela dépend aussi des achats de droits, car certaines fois cela peut se faire très vite. Mais cette année, ce sûrement un petit peu moins de titres, car c'est une volonté d'Ankama de réduite un peu la voilure.

La collection n'est tout de même pas menacée ?
Non, je ne pense pas ! D'autant que la collection commence à être repérée, sa cohérence aussi, et la maquette plait pas mal...

Merci Audrey !

 
Oui, vraiment : merci beaucoup Audrey pour cette belle collection, et pour la dernière balle du chargeur : le tome 1 de Un homme de goût de Cha et El Diablo. J'en profite ici pour reproduire l'avis de l'éditrice sur son dernier plat, plus que goûtu...

Un homme de gôut 1 : Mise en bouche****
Texte El Diablo et dessin Cha
Ankama, 2014 - 64 pages couleurs
Collection Hostile Holster - 13,90 € 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire