Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

dimanche 22 novembre 2015

[A table !] Un homme de goût : deuxième service, par Cha et El Diablo (Ankama)

  La première rencontre de l'agent Jamie Colgate avec celui qui allait devenir son obsession, son ennemi public n°1 perso, son cauchemar, bref, sa raison de vivre, cela s'est passé comme ça :


Et à l'issue du premier tome ("Mise en bouche"), cette chère Jamie n'était guère en meilleure posture :


Entre temps, le duo d'enfer El Diablo / Cha nous avait narré l'extraodinaire destin de Cesar Nekros, alias Rasczak, alias Ortiz, alias Achdijian... un prédateur redoutable, un criminel qui tue depuis si longtemps qu'il est aisé de supposer qu'il s'agit d'un être hors du commun... Et pour cause : El Diablo a ni plus ni moins choisi de revisiter la figure, non pas du cannibale, comme les deux couvertures le laissent penser, mais de l'ogre des contes de nos enfances... Et dans une très habile construction narrative, il nous est donné de suivre la carrière du monstre à travers les âges, dans différents styles narratifs et graphiques. 
 
Et dans le second tome de ce diptyque, "Deuxième service", rebelote : l'ogre raconte lui-même toute sa vie par le menu, et c'est une fois de plus... savoureux. Aussi original et inventif que le premier tome, ce second tome en reprend les mêmes recettes, avec ces bonds dans le temps que Cha illustre brillamment pour chacune des époques. Comme elle le disait dans le "bonus" du premier tome : "L'avantage d'un projet comme Un homme de goût, c'est que sa composition de plusieurs histoires dans l'histoire, passant d'un univers, d'une époque et d'un narrateur à l'autre, permet d'échapper à toute forme de monotonie dans sa réalisation". 
 
Et j'ajouterai, moi : et dans sa lecture ! Car si l'idée était séduisante, elle était aussi assez piégeuse, dans sa réalisation graphique : il fallait pour Cha réussir à garder une fluidité à l'ensemble, en dépit des changements de style liés aux épisodes de la vie tumultueuse et sanguinolente de Nekros. C'est complètement réussi et c'est l'occasion de découvrir l'immense talent de cette illustratrice, à la palette extraordinaire (j'ai un faible pour le passage à Terra Australis). 


 
Et comme le scénario d'El Diablo ménage du suspense jusqu'au bout, il n'est pas difficile de comprendre qu'"Un homme de goût" est définitivement une des meilleures bandes dessinées de cette année. Il ne reste maintenant au duo qu'à se remettre aux fourneaux pour d'autres plats.

- Un homme de goût / El Diablo et Cha
1 - Mise en bouche - Ankama, 2014 - 72 pages couleurs - 13,90 €
2 - Deuxième service - Ankama, 2015 - 64 pages couleurs - 13,90 €


Aucun commentaire:

Publier un commentaire