Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

dimanche 4 décembre 2016

[Joyeux Noël] - Fuzzbook ou (presque) tout l'art de Mezzo (Glénat)

J'ai beau chercher dans les pages de Bédépolar, je ne retrouve aucune trace de chronique d'un album de Mezzo... quelle lacune incompréhensible ! Car je tiens ce dessinateur pour un de nos plus grands auteurs de polar dessiné, depuis la parution des Désarmés, chez Zenda, en 1991 (et que Glénat vient de rééditer en intégrale ces derniers jours). Ce diptyque, scénarisé par Michel Pirus, pose les jalons d'une oeuvre placée sous le signe du roman noir et du cinéma. Les deux hommes avaient déjà pu confronter leurs univers dans les histoires courtes des collectifs "Frank Margerin présente..." où ils détonnaient par la bizarrerie, graphique et narrative, de ces histoires (compilées d'ailleurs sous le titre explicite chez Delcourt Un monde étrange). Le duo Mezzo-Pirus a poursuivi dans cette veine avec Deux Tueurs, Mickey Mickey pour arriver à leur sommet :Le Roi des mouches. Et si tous ces albums doivent absolument figurer dans la bédéthèque de l'amateur de polar, c'est non seulement en raison de l'exploration poussée du genre par Pirus, mais bien entendu aussi par la puissance d'évocation du dessin de Mezzo, sa virtuosité, son inventivité et son sens du détail. Entre autres !
 



Toutes ces qualités, on les retrouve dans son travail d'illustrateur, que ce magnifique Fuzz book rassemble sous une couverture qui résume à elle seule l'univers de Mezzo : foisonnant, animal, végétal, sensuel, flippant, musical, fantastique et inquiétant. Et si, sur plus de 200 pages, l'exploration de cet univers surprend à tout instant, par la diversité des sujets et des supports, un autre mot vient à l'esprit pour le qualifier : rock'n roll ! Philippe Manoeuvre, dans sa préface, ne conclut pas autre chose, tant c'est l'évidence même. Mais j'ajouterais tout de même : underground, l'oeuvre mezzoesque, aussi...

 Alors, que trouve-t-on dans ce Fuzz book ? Tout ! Des couvertures de fanzines et magazines (El Vibora, Chacal Puant, Ogoun, Wake Up, Capsule Cosmique...) de romans (Stephen King, Jacques Sadoul... et toutes les couv' de la collection Métro-police) des sérigraphies, des affiches de festival (FIRN 2002, par exemple), des illustrations à la pelle, dans des domaines parfois surprenants, comme cette période pour le magazine "Amstrad", dans les années 80, ou ces rares incursions du côté du sport, qui donnent sérieusement envie de voir Mezzo s'attaquer à ce monde à part...


Mais évidemment, le titre même du livre rappelle que notre homme - musicien lui-même - est plongé jusqu'au cou dans les décibels, et qu'il a à son actif pas mal de pochettes de disques : les Soucoupes Violentes ("Rester au lit", un super titre du groupe, je vous le conseille ! ) Alain Souchon (et ouais ! " J'veux du cuir") et surtout, Joyliner "...un des tous meilleurs groupes d'indie-rock du pays. Option noise-pop" (Alain Feydri, dans Abus Dangereux), dont Mezzo a illustré toutes les productions... dont la dernière, "Count to ten" n'est autre que la version couleur de cette somme...


Ajoutez à tout cela des extraits des bandes dessinées mentionnées plus haut, et même d'inédits, comme cette prometteuse et hélas inachevée suite d'"Au bout du monde", avec David B., et dont les 5 premières pages figuraient le Comix 2000 de l'Association, et vous aurez compris que ce livre constitue tout à la fois un tour d'horizon qui ravira le fan de Mezzo, et une excellente porte d'entrée pour celui qui ne connaît, par exemple, que sa dernière - et excellente -  BD (Love in vain avec Jean-Michel Dupont).


Alors, parfait, ce Fuzz book ? Le ronchon pourrait chipoter sur l'absence de sommaire, ou d'index, sur le parfait désordre chronologique qui règne, sur le peu de textes explicatifs sur l'origine de tous ces dessins. Ouais. Et bien, laissons le ronchon dans son coin et savourons ce livre pour ce qu'il est : un hommage plus que mérité à un dessinateur hors du commun. Et un sacré beau bouquin, nom de Dieu !  




Fuzz book Mezzo ****

Glénat, 2016 - 224 pages couleurs et noir et blanc - 39 €


Les Désarmés ****
Scénario Michel Pirus et dessin Mezzo - Glénat, 2016 - 22,50 € 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire