Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

mercredi 26 février 2014

[Come-back] - Before watchmen : Minutemen et Before Watchmen : Compagnon (Urban Comics)

Les Watchmen, d'Alan Moore et Dave Gibbons, ont marqué, en 1986-87, un véritable tournant dans l'histoire des comics : en mettant en scène des super-héros vieillissant, aux pouvoirs quasi-inexistants - à l'exception notable du Docteur Manhattan, figure du super-héros définitif - oubliés de tous, et évoluant dans un monde au bord d'un effondrement inexorable, Moore et Gibbons ont donné un sacré coup de pied dans la fourmilière des justiciers costumés. Après cette série de 12 épisodes, et deux autres monuments du genre : "Sin City" (Frank Miller) et "V pour Vendetta" (Moore encore, et Lloyd), publiés en ces mêmes années 80 agonisantes, il fut impossible de lire les comics avec le même oeil. Et pour les auteurs, d'en écrire comme si rien ne s'était passé... et l'influence de ces oeuvres sur l'ensemble de la production a été perceptible. Avec les Watchmen, on laissait un peu de côté - pas mal, même ! - l'aspect divertissant de la bande dessinée pour se permettre de réfléchir un peu sur le statut même des héros, leurs motivations profondes, leurs conditions de vie, bref, toute une arrière-cuisine jusqu'alors largement ignorée... et racontée par les "héros" eux-mêmes. C'est ainsi  que les deux premiers épisodes des Watchmen se terminent par des extraits de l'autobiographie "Sous le masque", signée Hollis Mason, alias le Hibou. Et c'est cette autobiographie qui sert de base au premier "prequel" de la série, Before Watchmen.
"Minutemen" de Darwyn Cooke (auteur de l'excellente adaptation des romans de Richard Stark "Parker") revient en effet sur cette organisation d'aventuriers déguisés constituée du Comédien, du Hibou, du Spectre Soyeux, du Capitaine Metropolis, du Juge Masqué, de l'Homme-Insecte, de la Silhouette et de Bill Dollar. Huit personnages dont les vies et destins avaient été esquissées ,ou dévoilées par touches discrètes, dans les "Watchmen", et sur lesquels Cooke revient, avec tout son talent narratif et graphique. Et là où on pouvait craindre une déception, même légère, tant la matrice originelle est puissante, il n'en est rien, c'est même tout l'inverse : l'esprit qui régnait sur la série de Moore et Gibbons est là, et c'est (presque) comme si les maîtres étaient aux commandes. Cooke a donc choisi de s'appuyer sur le récit autobiographique du Hibou, et de faire naviguer son intrigue entre les années 60 - période où Hollis Mason décide de faire paraître son livre, mais de recueillir auparavant l'avis de ses ex-coéquipiers - et les années 40, où les Minutemen étaient en activité. Cela fonctionne à merveille, et permet de revisiter le mythe Watchmen, et même, de lui apporter de l'ampleur.
"Before Watchmen" est en fait imaginé sur ce principe : chacun des auteurs, d'ailleurs triés sur le volet  parmi les plus doués de la génération actuelle, s'empare d'un aspect (un personnage le plus souvent) des Watchmen, pour en faire un récit à part entière.

Si celui de Darwyn Cooke est de longue haleine et tient sur plus de 160 planches, le deuxième volume "Compagnon", regroupe lui trois mini-récits. Le premier signé Len Wein & Steve Rude, s'intitule "Bill Dollar" et retrace la carrière étonnante et météorique de ce personnage qui a rejoint les Minutemen, alors qu'il n'était qu'un acteur, jouant le rôle d'un super-héros de pacotille, protecteur-mascotte d'une banque. La mise en abyme, omniprésente dans les Watchmen, est ici encore plus flagrante, avec ce personnage qui doute lui-même de son statut de héros, et qui d'ailleurs aura une fin qui ne sera pas du tout  celle d'un héros...
Le deuxième récit; "Moloch",  de Joe Michael Straczynski & Eduardo Risso (quand je vous disais que la fine-fleur des auteurs était là...) s'attache à la destinée tragique du seul méchant présent de manière un peu continue dans les Watchmen : Edgar Jacobi, un être difforme se faisant appeler Moloch. Sa route va croiser celle d'Ozymandias, qui a pour lui de grands projets...
Enfin, ce volume se conclut sur une étonnante aventure de... pirates signée John Higgins, le coloriste historique des Watchmen. Et là, quelle puissance graphique ! Bon, cette histoire, "Le Corsaire sanglant", n'est évidemment pas sans rappeler, au hasard, les tribulations de Jack Sparrow lorsqu'il croise le Hollandais Volant, puisque ce même vaisseau recueille l'aspirant officier Gordon McClachlan, mais peu importe : elle est portée par le souffle de l'aventure, et nous emmène loin, jusqu'au porte de la noirceur des âmes... Le rapport avec les Watchmen, à part John Higgins ? Dès le Watchmen 3, un jeune Noir lit au pied du kiosque à journaux le comics "Tales of the Black Freighter" (les Contes du Vaisseau Noir), une BD dont on voit certaines cases, dessinées dans un autre style. La BD dans la BD, et à la fin du Watchmen 5, un long article revient sur la carrière du dessinateur virtuose Joe Orlando, qui éclaboussa de tout son talent ces histoires de pirates. La boucle est une fois de plus bouclée avec John Higgins et son "corsaire sanglant".
"Before Watchmen" a déjà été publié en version presse, mais si vous avez aimé les Watchmen, ces éditions cartonnées, dans la collection DC Deluxe, doivent absolument rejoindre votre bibliothèque : elles sont magnifiques ... et la série est une réussite ! Les  titres à suivre sont "Rorschach" et "Spectre Soyeux". Et en attendant, vous pouvez aussi vous replonger, chez le même éditeur, dans la version intégrale des Watchmen, qui reprend la traduction originale  que Jean-Patrick Manchette avait donnée pour les vénérables éditions Zenda.

Before Watchmen, Urban Comics 2014
1 - Minutemen
Scénario et dessin Darwyn Cooke - 170 pages couleurs - 15 €
2 - Compagnon
Scénario et dessins Len Wein & Steve Rude, Joe Michael Straczynski & Eduardo Risso, John Higgins - 150 pages couleurs - 15 €

Watchmen
Scénario Alan Moore et dessin Dave Gibbons - Urban Comics, 2012
464 pages couleurs - Collections DC Essentiels - 35 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire