Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

dimanche 10 janvier 2010

Après la nuit (2008)

Bartlesville, Oklahoma, 1876. Un cavalier arrive en ville, lesté des cadavres de deux hors-la-loi qu'il dépose sans ménagement aux portes du Sheriff Office. Puis, sans se préoccuper de la récompense, il va prendre une chambre à l'hôtel. Le Shériff Stanton ne goûte guère ce comportement, ni le fait que l'étranger n'ait pas déposé ses armes auprès de lui, comme le veut la coutume locale. Stanton se rend à l'hôtel pour rappeler l'inconnu à l'ordre, et la rencontre est à deux doigts de tourner au duel en plein saloon. Rosie, prostituée défigurée intervient à temps pour rappeler que les duels ont eux aussi leurs règles à Bartlesville. Les deux hommes ont rendez-vous le lendemain matin à 6 heures, et passent chacun une nuit un peu étrange...

Magnifique western ! Après la nuit sort des sentiers battus tout en respectant les codes du genre, et en réussissant le tour de force à détourner le classique duel de son attrait principal : le spectacle. Car pour Jédédiah Cooper, celui par qui le « trouble » arrive, ce duel tient avant tout de la quête intime, presque mystique, et non pas d'une volonté de gloire. La légende, il la laisse à ce shériff aux allures de Wild Bill Hickock, qui lui a tout fait pour que celle-ci perdure après sa mort. Meunier et Guérineau ont écrit une histoire superbe, profonde que le dessinateur met en cases avec grâce. Les silences de cet album sont tangibles, grâce à l'emploi de nombreuses cases et planches muettes. « Après la nuit » prend son temps et emmène ses lecteurs vers un Ouest sauvage comme ils n'ont vraiment pas souvent l'occasion de le découvrir.

Après la nuit
Scénario Henri Meunier et Richard Guérineau, dessin Richard Guérineau
Delcourt, 2008 – 64 p. couleur - 13,95 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire