Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

lundi 28 décembre 2009

Poison 1 - Immersion (2006)

Pigalle, 2007. Clara la prostituée fait son boulot. Elle monte les escaliers d’un immeuble anonyme. Elle est seule. Elle parle toute seule. Enfin, pas vraiment : elle décrit tous ses faits et gestes, à distance, à Zoran, faux sdf mais vrai flic comme elle, car Clara n’est autre qu’un agent de la Poison, cellule de lutte contre les réseaux de prostitution en Europe… Paroles rassurantes et ironiques, puis silence radio, jusqu’au coup de feu qui vient déchirer le tympan de celui qui écoute. Cette mission d’infiltration serait-elle en train de mal tourner ?

"Immersion" est à l’image de tous les premiers tomes des cycles introduisant une nouvelle histoire, de nouveaux personnages : il s’agit avant tout de bien poser protagonistes et décors. De ce côté, c’est réussi, et d’emblée, on s’intéresse au destin de Claire Guillot, jeune femme-flic brillante, qui choisit les mœurs à la sortie de l’école de police, et accepte la proposition qui lui est faite d’intégrer à ce qui s’apparente à une branche secrète des forces de l’ordre. Laurent Astier a construit son histoire en optant pour des allers et retours dans le temps qui laissent suffisamment de questions en suspens à un lecteur de plus en plus curieux. Graphiquement, le style lorgne sans complexe à la fois vers le manga, et les comics, c’est très net, jusque dans un choix de couleurs assez basique : de la bichromie, correspondant aux chapitres de l’album, qui sont autant d’épisodes-clés de la vie de l’héroïne. Cela peut paraître une option simpliste, mais le récit s’en trouve en fait renforcé, par une la création de réelles ambiances, propres à chaque lieu, et la sensation d’une véritable connivence avec les états d’âme de Claire/Clara. Un personnage central de femme, beaucoup de zones d’ombre à explorer, un album dynamique… pas besoin d’antidote pour rentrer dans l’univers de la Poison !

Poison, tome 1 - Immersion
Scénario et dessin Laurent Astier
Dargaud, 2005 – 96 pages couleur – 11 €

[Chronique parue dans l'Ours Polar n°37-38, juillet 2006]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire