Ce blog est entièrement consacré au polar en cases. Essentiellement constitué de chroniques d'albums, vous y trouverez, de temps à autre, des brèves sur les festivals et des événements liés au genre ou des interviews d'auteurs.
Trois index sont là pour vous aider à retrouver les BD chroniquées dans ce blog : par genres, thèmes et éditeurs.
Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche interne à ce blog.
Bonne balade dans le noir !

lundi 28 décembre 2009

Spirou et Fantasio à Tokyo (2006)

« Un groom qui combat des yakuzas, un gaffeur, un animal mignon et une gamine qui a des pouvoirs psys… - On se croirait dans un manga ! »

Les deux journalistes qui tentent de suivre la lutte frénétique opposant Spirou, Fantasio et Spip au très puissant chef yakuza Mankagana, au cœur de Tokyo ont parfaitement résumé la situation : cette troisième aventure du duo Morvan et Munuera emprunte beaucoup plus que le décor au pays du Soleil Levant, même si bien entendu ce « Spirou à Tokyo » n’est pas une bande dessinée japonaise. Et pourtant ! C’est certainement dans cet album que le trait nerveux de Munuera s’exprime le plus naturellement, et qu’enfin le fan de la série réussit à se faire au style du duo qui a repris la série depuis l’arrêt de Tome et Janry. Cela tient aussi au scénario de Morvan, qui fait appel pour la circonstance aux personnages créés par Fournier dans L’Ankou (Spirou n°27), en particulier à Itoh Kata et ses amis magiciens. Et puis, cette histoire de parc touristique à thème historique (l’Edo Resort), construit en un temps record grâce aux pouvoirs psys de deux enfants jumeaux tient parfaitement la route. Elle permet en outre au lecteur une approche du quotidien japonais, Morvan n’hésitant pas, par exemple, à plonger le consumériste Fantasio dans une société taillée sur mesure pour lui, où il cède à la fièvre acheteuse, sous le regard mi-amusé, mi-réprobateur du toujours sage Spirou. Mais c’est aussi avec sa dimension « sociale », assez inattendue, que cet album surprend : les méchants de l’histoire délogent des sans-abris pour construire leur parc d’attraction, avec la bénédiction de la municipalité… Ce n’est pas le cœur de l’album, mais peut-être une amorce de changement dans une série plus habituée à divertir ses lecteurs qu’à les faire réfléchir. Mais que les fans se rassurent, ce Spirou-là reste avant tout celui de l’action, mise en scène de manière hyper-dynamique par un Munuera, en passe de devenir un vrai maître dans l’art de dessiner les combats. Sans compter quelques cases d’une beauté à couper le souffle. On se prend désormais à rêver d’une aventure 100 % polar pour le vénérable groom : peut-être pour le prochain album, avec le retour à Champignac ?

Spirou et Fantasio, tome 59 - Spirou et Fantasio à Tokyo
Scénario Jean-David Morvan et dessin Munuera
Dupuis, 2006. – 64 p. coul. – 8,50 €


[Chronique parue dans l'Ours Polar n°40, décembre 2006]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire